Les enjeux et les sentiments en temps d’isolement

Dans les temps qui courent, une grande détresse psychologique affecte les jeunes. En effet, plusieurs émotions peuvent être éprouvées dans ces temps de confinement, voici les enjeux que j’ai eu à confronter depuis le début de cette pandémie.

Introspection

Depuis le confinement en mars dernier, j’ai inévitablement passé beaucoup de temps seule avec mes pensées. J’ai réfléchi à moi en tant que personne, lorsque je ne suis pas en société, qui suis-je? J’ai pensé à mes actions envers les autres, ce que je veux donner au monde, comment je vois mon futur et des événements du passé que j’avais trié dans ma tête pour oublier ont refait surface. C’est comme si au début, nous avions une pause du monde et tout a arrêté de rouler. On nous sortait de notre routine, comme pour peser sur reset, nous avions tous besoin de se redonner de l’énergie. Donc, nous avons été confrontés à des pensées que notre subconscient nous avait épargnées. Pour certains, cette pause a permis de découvrir beaucoup de choses et de récupérer des années de retard dans des domaines professionnels tandis que pour d’autres, c’était un complet set back. C’est bon de faire un tour à l’intérieur de soi et de se poser des questions sur notre vie en général, mais pour certains ça peut être très accablant. Par exemple, moi pendant les derniers mois, j’ai décidé de faire le move et d’écouter ce que je voulais réellement et de rediriger mes choix de vie vers mes intérêts. J’ai confirmé ma sexualité, que je questionnais depuis un moment et j’ai décidé d’aller étudier dans un domaine qui me passionne, même si cela ne plaît pas nécessairement à certains de mes proches, j’ai compris que je le faisais pour moi. Plusieurs personnes avec qui j’ai parlé ont aussi eu une telle introspection et celle-ci vient inévitablement avec un surplus d’émotions à gérer.

Solitude

Passer des mois sans voir des gens de notre âge, c’est difficile. Le contact humain est important et parler face à face avec des gens de mon âge, rencontrer des nouvelles personnes me manquait beaucoup. J’ai commencé à très mal aller par rapport à cela, car je sentais une énorme solitude, même si j’étais entourée d’une famille en or. Lorsque j’ai réalisé que ce sentiment solitaire prenait trop de place en moi, j’ai commencé à parler de cela avec mes amis et j’ai réalisé qu’au fond, je n’étais pas réellement seule. J’ai commencé un nouvel emploi aussi, qui me faisait sortir de chez moi et me donnait un semblant de routine, ainsi j’ai repris le contrôle de mes émotions; j’en ai parlé et j’ai agi.

Anxiété

Beaucoup d’incertitudes sont présentes dans nos vies, par rapport au futur, l’école, et bien plus, mais surtout l’école. Oui, c’est stressant, avec des distractions et un manque de motivation, ça peut être très difficile pour la plupart des gens. Pour moi, par exemple, j’ai vraiment l’impression que je n’apprends pas beaucoup, puisque je ne suis pas dans un environnement propice à apprendre. Il peut aussi y avoir un stress financier puisque plusieurs emplois ont dû cesser. Nous vivons dans l’inconnu depuis quelques mois et cela peut être inquiétant. C’est pourquoi il est doublement important de vivre dans le moment présent afin de minimiser l’anxiété reliée au futur éloigné et de se faire des plans pour le futur proche afin de se garder motivé. Par exemple, planifier sa semaine le dimanche ou son mois le 1er provoque un sentiment de contrôle et peut donc réduire un peu l’anxiété. Si l’anxiété est trop grande, elle peut être très dommageable pour la santé, donc il ne faut pas hésiter à consulter un psychologue ou un psychothérapeute afin de nous ramener sur terre.

Sentiment d’impuissance

Avec tout ce qui se passe dans le monde présentement, un sentiment d’impuissance peut être ressenti. C’est normal et la meilleure manière d’y remédier est d’agir pour des causes à distance et de se rendre compte de la place que nous prenons. Par exemple, j’aime faire des listes de choses que je contrôle et d’autres que je ne contrôle pas, ainsi j’ai une idée plus concrète des actions que je peux poser et donc prendre connaissance de la place que je dois m’approprier selon les situations.

Bref, oui nous vivons une situation difficile, donc il est important de prendre soin de soi. Écrire ses pensées sur papier, communiquer avec nos proches le plus souvent possible, même si c’est par rencontres virtuelles, faire du sport, etc. sont des actions à entreprendre afin de s’aider et de s’enraciner dans le présent. Il est important que tu saches que tu n’es pas seul(e) et si tu as besoin de parler, Meetual, psychothérapie en ligne, n’est qu’à un clic de distance.

Danika Ève Proulx

Danika Eve Proulx est étudiante au cégep. Ayant grandit dans une famille où la santé mentale et ses enjeux étaient des priorités, elle a appris à vivre avec plein d'outils transmis, pour la plupart, par sa psychologue. Elle souhaite les partager pour aider les jeunes de son âge.