Comment j’ai repris le contrôle de ma vie

Parfois, on se sent impuissant. Impuissant  face à des phénomènes autant intérieurs qu’extérieurs qui surviennent dans notre environnement et notre entourage. Ce sentiment d’impuissance est causé par un manque de contrôle envers le monde et ses actions. Pourtant, quand on y pense, on peut contrôler beaucoup plus d’aspects de notre vie que nous le croyons : il suffit de les identifier et de les prendre en charge. Voici quelques astuces que j’ai apportées dans ma vie afin de reprendre le contrôle sur celle-ci et de me détacher des choses que je ne contrôle pas.

L’écriture

Parfois, ma tête est remplie de mots, de concepts et d’émotions qui flottent dans mes pensées sans sembler trouver d’endroit pour s’accrocher. Ce méli-mélo intellectuel peut prendre beaucoup d’espace et d’énergie non nécessaire dans mes journées. Afin d’éviter cette situation, j’écris toutes (ou presque) mes pensées préoccupantes dans un journal. Je crache des mots qui parfois n’ont pas de sens ensemble, mais je ne pense pas à ma syntaxe et à ma grammaire, l’important est de mettre sur papier mes pensées afin de les concrétiser et mieux les organiser. Depuis que je tiens un journal, je me sens beaucoup plus en contrôle, car ça me permet de voir plus clairement la gravité des situations et de cibler celles qui méritent mon attention.

La méditation

Méditer. [verbe] Soumettre (qqch.) à une longue et profonde réflexion.

Méditer me permet de me recentrer sur le moment présent, je laisse passer mes pensées sans leur accorder d’importance. Je les regarde comme un film, je les accepte sans les laisser me consumer. Je me concentre sur ma respiration. Méditer calme et ralentit mes voix intérieures, me permettant de voir plus clair et de faire des choix plus éclairés, s’il y en a un à faire. Un peu comme l’écriture, la méditation me permet de creuser au fond de moi, de réfléchir à mes intentions et de faire un ménage de mes pensées.

Lâcher les réseaux sociaux

Une chose que je peux contrôler est bel et bien le temps et l’importance que j’accorde aux réseaux sociaux. M’en distancer me permet de questionner mes goûts, mes actions et mes volontés sans me laisser influencer par les normes et les standards promus par les réseaux sociaux. Afin de m’aider, j’impose des limites de temps sur les réseaux sociaux qui pourraient nuire à mes plans et ma productivité et ainsi je me sens moins sous l’emprise de la technologie. Moins je passe de temps sur les réseaux sociaux, plus je me sens en contrôle de mon emploi du temps.

Prévoir un horaire

J’aime prévoir mon horaire afin de m’assurer d’avoir assez de temps pour faire ce que j’ai à faire en plus de me garder du temps pour des imprévus. Ainsi, je me sens en contrôle et je n’ai pas à penser à tout ce que j’ai à faire, puisque j’ai tout pris en note.

Faire des listes

Faire des listes des choses que je contrôle et que je ne contrôle pas. Cela me permet de me concentrer sur les choses que je contrôle et de laisser aller celles que je ne contrôle pas, afin de ne pas perdre mon énergie dans ces dernières.

Voici une brève liste d’aspects de ma vie que je suis en mesure de contrôler.

  • mes croyances
  • mon attitude
  • mes pensées
  • ma perspective de différentes situations
  • mon honnêteté
  • les livres que je lis
  • mon métier
  • la fréquence de mes entraînements
  • comment je me perçois
  • quels risques je choisis de prendre
  • le type de nourriture que je mange
  • comment j’exprime mes pensées
  • ce que je décide de créer artistiquement
  • comment je traite les gens
  • combien de fois je souris dans une journée
  • ce que je fais dans mon temps libre
  • le temps que je passe à m’inquiéter
  • l’effort que je décide de mettre dans différentes situations
  • mon jugement envers les autres et leurs actions
  • le temps que je passe à apprécier la vie
  • si je décide ou non de m’aider lorsque je ne vais pas bien

Tu vois? Tu contrôles beaucoup plus d’aspects de ta vie que tu le penses. Tu es le personnage principal de ton existence. Toi, qu’est-ce que tu contrôles?

Danika Ève Proulx

Danika Eve Proulx est étudiante au cégep. Ayant grandit dans une famille où la santé mentale et ses enjeux étaient des priorités, elle a appris à vivre avec plein d'outils transmis, pour la plupart, par sa psychologue. Elle souhaite les partager pour aider les jeunes de son âge.