Le cas clinique de Charlie et la réponse de nos professionnelles

Le cas clinique de Charlie et la réponse de nos professionnelles

Table des matières

Hello hello hello,

Une des difficultés que j’entends régulièrement est ‘’Je ne sais pas avec qui commencer mon suivi’’. Je comprends que ça fasse peur de choisir c’est quand même quelqu’un à qui on va raconter notre intimité, partager nos peurs et globalement se montrer vulnérable.

Pour aider les client.e.s qui m’appellent avec cette question j’ai trouvé une petite stratégie. Ensemble, on fait une sorte ‘’d’analyse de cas’’. Je leur raconte une histoire et présente comment chacun de nos professionnel.les réagirait devant un.e client.e avec cette problématique.

Delphine Amara, Chantal Roy et Christiane Le Tremble vont répondre aux questionnements de Charlie.

L’histoire de Charlie

Charlie travaille de sa maison. C’est le cas depuis un moment déjà et sincèrement, l’option de retourner au bureau ne l’enchante pas du tout. Le problème c’est son rythme de vie. Impossible de faire la distinction entre ‘’être au travail’’ et ‘’être à la maison’’. Charlie a du mal à s’endormir, à vraiment arrêter, à mettre son cerveau sur ‘’off’’ parce qu’il n’y a plus de coupure entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle. Charlie a besoin d’apprendre à créer un quotidien où il existe une balance entre le travail et la maison même si ces deux éléments de sa vie partagent le même espace. Charlie aimerait savoir précisément comment développer une routine qui autorise un bon équilibre entre ses deux aspects.

La réponse de Delphine Amara – Psychologue

Première étape

Tout d’abord, comme avec tous mes clients, il sera important pour moi de créer un lien de confiance avec Charlie afin qu’iel puisse se sentir à l’aise et en sécurité de parler des « vraies » choses. Ensuite, je prendrais le temps de laisser Charlie m’exposer les défis qu’iel rencontre afin qu’iel se sente écouté.e, validé.e et pour m’aider à bien comprendre ce qu’iel vit. 

Deuxième étape

Je lui demanderais ensuite comment je peux l’aider avec cela. La réponse à cette question guide mes interventions et me permet non seulement de bien répondre au besoin de la personne, mais aussi de choisir la bonne approche pour l’aider. Je lui demanderais ensuite de passer en revue une journée de travail typique afin de mieux comprendre sa réalité et les enjeux. Est-ce une difficulté à s’affirmer et mettre ses limites envers son employeur qui en demande toujours plus? À gérer son temps et ses priorités? Un manque d’équilibre dans les autres sphères de sa vie qui fait qu’il n’a pas de raison de « quitter » son travail? Ou encore, son rapport à la performance, la perfection ou un enjeu de procrastination, par exemple? 

Troisième étape

Basé sur ma compréhension du problème, je procéderais ensuite à aider la personne à explorer davantage et à identifier des solutions pratiques sur mesure qui l’aidera à atteindre ses objectifs

En savoir plus

La réponse de Chantal Roy – Travailleuse sociale

Dans un premier temps je tiendrai une rencontre d’évaluation psychosociale afin de mieux connaître Charlie et son contexte; c’est-à-dire ses forces et ses enjeux de même que ses relations et son environnement. Je lui proposerai d’utiliser les outils de la thérapie d’acceptation et d’engagement, car cette approche se base sur du concret et elle permet d’avoir accès à des solutions à la fois claires et efficaces. 

La première étape est d’accepter cette situation et de reconnaître que trouver un équilibre entre le télétravail et la vie personnelle peut être un défi. Pour commencer, je vais lui exposer les six facettes de la thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT) qui pourra l’aider. 

La première facette est la pleine conscience. Cela signifie que Charlie doit prendre conscience de ses pensées, émotions et sensations physiques sans les juger. Nous pouvons pratiquer ensemble quelques exercices de respiration et de pleine conscience pour l’aider à se centrer et à se détendre lorsqu’elle se sent submergée.

La deuxième facette est l’acceptation. Il est important de reconnaître que certaines choses sont hors de notre contrôle. Accepter les défis que pose le télétravail et le manque de routine peut lui permettre de mieux les gérer. 

La troisième facette est la défusion cognitive. Cela implique de prendre du recul par rapport à ses pensées et de reconnaître qu’elles ne sont pas nécessairement des faits ou des directives à suivre. Les pensées comme « je dois être parfaite dans tout ce que je fais » peuvent être examinées et réévaluées objectivement.

La quatrième facette est la clarification de ses valeurs. En identifiant ses principales valeurs, nous pourrons déterminer les actions qu’elle doit entreprendre pour les incorporer dans sa vie quotidienne, y compris le télétravail.

La cinquième facette est l’action engagée. Ensemble, nous travaillerons sur la création d’une routine qui intègre les valeurs identifiées à ses besoins personnels. Cela peut impliquer de planifier des plages horaires dédiées au travail, aux loisirs et aux moments de repos.

La dernière facette est l’engagement envers le changement durable. L’idée ici est de lui permettre de s’engager à prendre des mesures concrètes dans son quotidien pour mettre en pratique les objectifs que nous avons fixés ensemble.

Comment cela se concrétise en vrai? Nous allons commencer par une séance de pleine conscience pour l’aider à se centrer. Ensuite, nous pourrons travailler sur la clarification de ses valeurs et comment elles peuvent être intégrées dans sa routine de télétravail. L’identification des valeurs aide à créer une routine adaptée aux besoins. Je vais également lui proposer quelques exercices pratiques pour l’aider à gérer le stress et à maintenir une meilleure organisation.

En adoptant une approche basée sur l’acceptation et l’engagement, je peux aider Charlie à développer des stratégies pratiques pour organiser sa vie quotidienne tout en respectant ses valeurs et ses besoins personnels.

En savoir plus

La réponse de Christiane Le Tremble – Psychologue

Voici mon plan d’action en 5 étapes faciles: 

1: Organiser deux espaces très distincts entre travail/ vie privée 

  • Une chambre fermée pour son bureau ou une cloison pour couper les deux espaces.
  •  Barrer la porte à clef en sortant jusqu’au lendemain matin 

2: Mettre une ambiance différente dans chaque espace 

3: Rythme de vie travail/ repos à instaurer et respecter scrupuleusement 

  • horaires de début et fin du travail, pause repas et break de 20 minutes le matin et l’aprèm 
  • terminer à la même heure et si le travail n’est pas fini…remettre à demain 😊

3: Instaurer des activités  ‘’obligatoires’’ le soir pour s’obliger à sortir de la maison ..bouger quoi

  • Ex: sport, cours, sorties du chien

4: Partir à l’extérieur le week-end.

5: Penser à peut-être travailler en open space

En savoir plus

En résumé

Chaque professionnelle à son approche, l’idée c’est de se demander: 

  • Qu’est-ce qui me parle le plus?
  • De toutes les questions qui ont été mentionnées dans le texte, lesquelles me semblent faciles ou du moins accessibles?
  • Est-ce qu’une de ses approches m’a automatiquement refroidie? 

Une fois qu’on a ça en main, on a une très bonne piste sur le type de thérapie qui pourrait convenir. 

Si au contraire, après la lecture de l’article, on se retrouve avec encore plus de questions, easy peasy, appelez l’administration de Meetual et il me fera plaisir de vous accompagner dans vos démarches.

Si ce format vous a plu, n’hésitez pas à aller lire l’histoire de Juliette en cliquant sur le lien suivant: Le cas clinique de Juliette et les réponses de nos professionnelles.

Sur ce, une excellente journée à vous.

Cheffe Irma out. 

Partager l’article :

Facebook
LinkedIn
Pinterest
Picture of Delizar Hasnaoui
Delizar Hasnaoui

Les derniers articles

Il ne suffit pas d’écouter

Dernièrement, je me suis moi-même coupé les cheveux à l’aide d’un tutoriel du très scientifique réseau TikTok. Résultat : une tête qui semble avoir été …

Rencontrez Stéphanie St-Louis, nouvelle travailleuse sociale chez Meetual
« Quand venir me voir »
La restructuration cognitive, de quoi s’agit-il au juste ?

Laisser un commentaire

Vous devriez également aimer
Vivre le deuil d’un compagnon animal
Prenez un moment pour vous, partagez votre histoire et votre connexion, en trouvant une écoute réconfortante.
Sarah-Ève Morand, nouvelle travailleuse sociale chez Meetual!
Sarah-Ève Morand, nouvelle travailleuse sociale chez Meetual!
Sarah-Ève Morand est spécialisée en périnatalité et en accompagnement familial. Découvrez son expertise à un tarif d'entrée accessible: 39$/20 min, 78$/40 min, et 117$/60 minutes.
Prendre soin de soi au quotidien  le juste équilibre entre les obligations et le bien-être - Meetual
Prendre soin de soi au quotidien : le juste équilibre entre les obligations et le bien-être
Dans la vie moderne, l'équilibre entre obligations et bien-être est essentiel. Découvrez comment prendre soin de vous au quotidien.