Je suis Dominique Dénommée, travailleuse sociale depuis 13 ans

Dominique Dénomée, travailleuse sociale chez Meetual

Table des matières

Bonjour ! Je souhaite établir un premier contact avec vous pour vous présenter mon parcours, ma vision de mon rôle, les problématiques pour lesquelles j’ai développé une expertise et différents trucs que j’utilise pour préserver mon propre équilibre lorsque je traverse moi aussi des moments plus difficiles. 

Mes services sont offerts en français et en anglais.

Mon parcours atypique vers le travail social

Depuis toute petite, j’ai une curiosité infinie face à l’être humain, ses actions et ses motivations. J’ai toujours cherché à comprendre pourquoi les gens adoptent tel ou tel comportement. Dans le quotidien, je présume toujours que les gens sont de bonne foi, même lorsque les apparences semblent indiquer le contraire. Durant ma jeunesse, je me suis impliquée dans toutes sortes de causes et j’étais toujours prête à aider. Au secondaire, on m’avait suggéré de me diriger en Travail social, mais n’aimant vraiment pas l’école, j’ai choisi une autre voie qui demandait moins d’études et qui me garantissait un salaire adéquat. 

J’ai travaillé durant 13 ans comme fonctionnaire fédéral, un travail qui payait bien, mais qui m’ennuyait profondément. Je voulais que mon travail soit plus significatif, qu’il fasse une différence concrète dans la vie des gens. Mon expérience personnelle n’avait pas toujours été facile et c’était important pour moi que cela serve à aider d’autres personnes.

Une période particulièrement difficile de ma vie m’a donné l’opportunité de rencontrer un thérapeute qui a fait une différence majeure dans ma vie personnelle et professionnelle. Les apprentissages que j’ai faits avec lui ont eu une influence qui perdure encore aujourd’hui. Cet intervenant m’a donné également l’opportunité de travailler avec lui et de m’impliquer directement dans la vie des gens en les aidant à sortir de leurs difficultés. Cette expérience m’a tellement marquée que je suis retournée aux études à 36 ans pour faire mon baccalauréat en travail social. J’avais enfin trouvé ce que je voulais faire de ma vie ! En 2007, toujours aussi curieuse face à l’être humain, ses attitudes et ses motivations et fondamentalement convaincue de la capacité de celui-ci à se sortir de ses difficultés, j’ai commencé ma carrière en service social.

Mes premières expériences professionnelles

Durant mes trois premières années, j’ai occupé différents postes. J’ai été formatrice dans un organisme en alphabétisation, puis intervenante offrant des services de soutien des habiletés parentales et en protection de l’enfance pour un organisme offrant des services aux familles en Ontario. Par la suite, j’ai travaillé durant quatre ans en CLSC auprès d’adultes ayant des problèmes de santé mentale ou différentes difficultés psychosociales (deuil, remise en question, anxiété, difficulté de couple, etc.). J’ai quitté le réseau de la santé en 2013 pour débuter ma pratique autonome

Je suis en pratique autonome depuis maintenant 9 ans. Au début, j’ai collaboré avec la CNESST et la SAAQ et j’ai fait de la médiation familiale. Mais, depuis maintenant 6 ans, je travaille principalement auprès d’adultes traversant différentes difficultés personnelles, professionnelles ou conjugales.

Au cours des dernières années, parallèlement à mon travail, j’ai amorcé ma maîtrise. J’ai obtenu en janvier dernier mon diplôme d’études supérieures en santé mentale et je terminerai en avril mon microprogramme en art-thérapie ce qui me permettra d’obtenir ma maîtrise par cumul.

À quoi vous attendre lorsque vous faites appel à moi

Lorsque vous faites appel à moi, bien souvent vous arrivez avec un problème ou un questionnement auquel vous souhaitez répondre. Mon rôle n’est pas de solutionner le problème POUR vous, mais bien AVEC vous.

Pour y arriver, nous mettrons nos expertises en commun. Hé oui, nos expertises puisque je ne pourrais vous aider sans votre contribution active. Je mettrai toutes mes connaissances et mon expérience pour vous aider avec la situation qui vous amène à consulter, mais votre action et votre implication influencent le résultat.

Ma façon de travailler

Dans un premier temps, nous prendrons quelques blocs de temps pour brosser un portrait de la situation qui vous emmène à me consulter et nous établirons ensemble un plan d’intervention (plan de match) qui orientera nos actions durant les phases suivantes. Puis, au fil des rencontres, nous travaillerons ensemble à améliorer la situation.

Habituellement, durant les rencontres, on travaille différents éléments et on réajuste ce qui doit l’être et je vous proposerai également différents trucs, outils, lectures pour poursuivre votre cheminement.

Tout au long de la démarche, j’utiliserai des analogies et des exemples pour faciliter la communication et la compréhension. Cela permettra également que vous vous souveniez plus facilement des différents trucs et outils. Vous remarquerez que lorsque je demande quelque chose, j’explique également pourquoi je fais cette demande. Il y a trois raisons à cela… Dans un premier temps, cela facilitera la mémorisation de cette demande, dans un deuxième temps, cela vous permettra d’évaluer votre niveau de confort face à cette demande et finalement, entre vous et moi, c’est toujours plus agréable de faire quelque chose quand on sait pourquoi on le fait. 

Les différentes valeurs qui guident mes interventions

Mes interventions comme nos échanges sont basés sur la confiance et le respect soutenus par un fort esprit de collaboration. Mais elles s’appuient également, selon moi, sur d’autres valeurs toutes aussi importantes, soient : 

  • Droit à l’autodétermination personnelle – Chacun est libre de choisir ce qu’il souhaite ou est prêt à faire pour assurer son bien-être et préserver sa santé et sa vie. En partageant nos expertises, vous êtes maîtres de participer ou non aux différentes activités proposées et vous êtes libre de mettre fin à la démarche à tout moment en m’avisant. 
  • Collaboration – L’expérience m’a abondamment démontré que plus la collaboration intervenant – intervenant est grande, plus positives sont les retombées. 
  • Confidentialité – Étant tenue au secret professionnel, soyez assurés que nous prenons toutes les mesures nécessaires pour que vos informations soient protégées adéquatement et qu’aucune information ne sera partagée sans votre consentement écrit, sauf en ce qui concerne les exceptions prévues par la loi.
  • Intégrité – Soyez assurés de mon entière transparence et mes interventions sont basées sur des données probantes. 

Les différentes thématiques pour lesquelles j’ai développé une certaine expertise

Mon expérience professionnelle m’a permis de développer une certaine expertise touchant les thèmes suivants :

Individuel :

  • Période de transition (carrière, mi-temps de la vie, retraite, etc.);
  • Insécurité ; 
  • Gestion du stress, des émotions ;
  • Soutien des habiletés parentales ; 
  • Anxiété, difficulté d’adaptation, dépression ; 
  • Séparation/Divorce ; 
  • Difficultés conjugales ; 
  • Difficultés relationnelles (amis, collègues, enfants, etc.) 
  • Communication ; 
  • Difficultés de sommeil ; 
  • TDA/TDAH; – Difficultés professionnelles ;

Couple :

  • Remise en question ; 
  • Séparation/Divorce; 
  • Communication; 
  • Etc …

Comment je gère mes propres difficultés ?

Depuis de nombreuses années, je m’assure de maintenir un bon équilibre de vie. Un collaborateur oncologue finissait toujours ses consultations avec les trois conseils suivants : Dors bien ! Mange bien ! Et fais-toi en pas avec rien !

Lorsqu’on lui demandait de clarifier sa pensée, il expliquait que si chacun d’entre nous suivait ces recommandations en s’assurant : d’avoir une bonne quantité et qualité de sommeil, de consommer une nourriture de qualité en quantité suffisante et de gérer adéquatement son stress, notre santé physique et mentale poserait rarement problème. Je m’applique à suivre ces sages conseils, mais je m’assure également de prendre bien soin de moi et je vous partage ici quelques trucs qui ont fait une différence significative dans ma vie et dans celle de plusieurs autres personnes.

  1. Écouter notre corps, vraiment ! Je suis fatiguée, je me permets une petite sieste éclair, un congé, un bain moussant. J’ai faim, je mange en priorisant ce qui me tente, qui est bon au goût et idéalement sain, etc. 
  2. Gérer mon stress… je suis stressé et hop une petite séance de méditation, de mandala, ou une belle marche dehors. Durant les périodes plus stressantes (ex : hospitalisation d’un proche, fin de session, etc), je me permets davantage de pauses et de petites douceurs pour contrebalancer le stress négatif avec de la douceur. 
  3. Petite séance de journal créatif, mandala, ou arts plastiques… C’est fou le bien que ça fait ! On choisit les couleurs au gré de nos fantaisies et non pour répondre à la norme ou l’esthétisme… On se laisse aller et hop… ça détend. Pas besoin d’être Van Gogh… Honnêtement, je n’ai aucun talent, mais j’ai un plaisir fou parce que je me laisse aller. Essayez ! C’est surprenant comment cela apaise.
  4. Aller dehors tous les jours, même juste 20 minutes. S’aérer et prendre du soleil.
  5. Éviter ou doser l’ingestion de négatif. Ce que l’on regarde ou écoute nourrit notre esprit au même titre que ce que l’on mange nourrit notre corps. C’est pourquoi dans mes choix de film ou émission – j’évite les contenus violents, macabres ou sordides. Les nouvelles, je les écoute à la radio pour éviter les images qui ébranlent, etc.

Dans les périodes plus difficiles, je n’hésite pas à consulter pour traverser une difficulté plus importante ou obtenir un soutien lorsque j’en ressens le besoin. Je fais appel à un professionnel susceptible de m’aider avec la difficulté rencontrée. Eh oui ! Même si on a de très nombreux outils pour venir à bout de nos propres difficultés, parfois on est trop près de notre propre problème pour y voir clair et c’est alors qu’il est sage de consulter un professionnel avec qui on est en confiance.

Mot de la fin…

J’espère avoir l’occasion d’échanger avec vous et de pouvoir mettre mon expertise à contribution pour vous accompagner à travers une difficulté, mais d’ici là… 

Je vous invite à prendre bien soin de vous et je me permets de vous partager quelques pistes : 

  • Soyez aussi indulgent envers vous-même que vous l’êtes envers les autres. – Permettez-vous cette petite micro-sieste qui vous fait tant envie ou ce morceau de gâteau à la vanille. 
  • Permettez-vous l’erreur, de toute façon ce n’est pas une erreur, c’est un apprentissage à moins que vous la répétiez souvent. 
  • Faites-vous confiance, vous le méritez ! 

En espérant avoir le plaisir de collaborer avec vous bientôt! 

Je vous souhaite une merveilleuse journée !

Partager l’article :

Facebook
LinkedIn
Pinterest
Dominique Dénomée
Dominique Dénomée

Les derniers articles

3 questions souvent posées par les parents en consultation

L’équipe de Meetual a demandé à Danielle Perrier, spécialiste de la petite enfance, enfance et adolescence (0 – 17 ans) de nous faire part de …

Conversation avec Dre Lisa Campisi, psychologue pour enfants, ados et parents
Un mot de Chantal Roy, nouvelle travailleuse sociale à Meetual
Maybe You Should Talk To Someone

Laisser un commentaire

Vous devriez également aimer
Mon expérience de transition professionnelle à Meetual
Mon expérience de transition professionnelle à Meetual

J’aimerais vous partager le nouveau moi, ou plutôt, le moi qui ne se cache plus dorénavant.

Virtuality, the sequel
Virtualité, la suite

Je sais que mes hypothèses sur les raisons de l’efficacité de la thérapie virtuelle peuvent être fausses.  Ce que je sais avec certitude par contre, c’est que les clients avancent et qu’ils se sentent mieux.

La colère… et la soucoupe.
La colère… et la soucoupe.

Lorsque les enfants éprouvent des émotions puissantes qu’ils ne peuvent pas contrôler, cela peut “éclater” en crise de colère… comme une tasse qui déborde. Et nous, les parents, nous sommes la soucoupe, sous cette tasse.