10 habiletés favorables pour composer avec le changement

10 habiletés favorables pour composer avec le changement
Table des matières

Forte de ses 25 ans d’expérience comme travailleuse sociale, psychothérapeute et médiatrice familiale, Denise Marceau affirme que c’est toujours la relation de confiance entre le client et la thérapeute qui rend le changement désiré possible. C’est toujours plus facile de changer quand on est accompagné par quelqu’un en qui on a confiance! Les 10 habiletés présentées dans cet article sont des outils que Denise Marceau aide ses clients à développer dans son bureau à Meetual.

Face à la roche, le ruisseau l’emporte toujours, non pas par la force, mais par la persévérance. Jackson Brown

Notre vie est sans cesse en changement et même une situation qui est stable depuis des années est susceptible de changer. Bien que nous admettions que cela est normal, combien de fois avons-nous tenté d’arrêter le « cours naturel » des événements en y résistant? Résister à un événement, c’est se débattre d’une façon ou d’une autre, faire front, penser qu’il y a certainement une solution pour effacer le changement. Or, bien souvent, le changement est là pour rester et l’énergie investie dans notre résistance est pure perte. Pourtant, d’une expérience à l’autre, d’un gâchis d’énergie à l’autre, nous continuons à résister.

Pourquoi?

Parce que cela est sécurisant de garder ses acquis, ses habitudes et les mêmes tâches de travail, par exemple. Nous voyons alors le changement comme une menace, quelque chose de négatif et nous développons souvent la peur de perdre l’emprise sur notre environnement et nos repères.

S’il nous arrive d’avoir des appréhensions face au changement, c’est que notre perception de celui-ci est négative. C’est l’idée que nous nous faisons de ce qui va arriver qui nous rend disposés ou indisposés au changement.

Pour parvenir à s’accommoder des tensions engendrées par nos idées, on peut considérer le changement comme une occasion de dépassement et non comme une menace.

C’est à ce moment que l’adaptation entre en scène !

L’adaptation réfère aux pensées et comportements d’une personne lorsqu’elle est confrontée à une situation menaçante (stress) afin d’éviter les conséquences négatives sur son bien-être.

Alors il est essentiel de développer ses capacités d’adaptation.

Évidemment l’adaptation diffère en fonction des personnes et des situations, mais nous pouvons toujours développer nos capacités afin d’y parvenir et préserver sa santé psychologique!

Voici quelques habiletés « adaptatives » favorables pour composer avec le changement :

  1. Développer une philosophie positive
  2. Déjouer le stress en utilisant l’énergie mobilisée
  3. Soyez objectif face à la situation et souvenez-vous, les pensées ne sont pas toujours des faits!
  4. Communiquez!
  5. Acceptez-vous (et les autres)
  6. Le soutien social est la clé!
  7. Composer de façon efficace avec les erreurs
  8. Composer de façon efficace avec le succès aussi!
  9. Développer une autodiscipline et le contrôle
  10. Entretenez!

Partager l’article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Denise Marceau
Denise Marceau
Forte de ses 25 ans d’expérience comme travailleuse sociale, psychothérapeute et médiatrice familiale, Denise Marceau affirme que c’est toujours la relation de confiance entre le client et la thérapeute qui rend le changement désiré possible.

Les derniers articles

Comment je suis devenu thérapeute

On ne devient pas psychologue par magie. Généralement, notre passé nous amène à étudier la psychologie pour comprendre, aider les autres et nous aider nous-mêmes.

Psychologues : réponses sur les préjugés et les stéréotypes de la profession
Pardonne-moi pas
Chaines
Vous devriez également aimer
S’écouter : des outils concrets
S’écouter : des outils concrets

Découvrez comment utiliser la reformulation et le reflet empathique pour approfondir notre capacité à connecter plus profondément avec les autres et nous-mêmes.

Nine, by David Mibashan, Psychologist at Meetual Online Psychotherapy
Neuf

Pourquoi de nombreuses personnes commencent une thérapie à 19, 29, 39, 49 ans, etc. ? L’appréhension que le passage à une nouvelle décennie peut engendrer l’impact du fameux 9 ans.

Qui consulter ? Psychologue, psychothérapeute, travailleuse sociale ou psychoéducatrice ?
Qui consulter ? Psychologue, psychothérapeute, travailleuse sociale ou psychoéducatrice ?

Il existe différentes raisons qui font que vous envisagez la psychothérapie. Vous décidez alors de consulter “une psy”, mais quel genre de spécialiste vous faut-il ? Voici quelques informations pour vous aider dans votre démarche.